Vie de la galerie

 

 

automne-hiver 2016

   

Olivier Sultan Overdudes

OLIVIER SULTAN
exposition du 24 novembre au 24 décembre 2016

"Overdudes"

Ellia Art Gallery

9,rue Christine, 76006 Paris
01 44 07 10 60

 

Malick Sidibé a fait la pause.
Le grand Malick a refermé sa boîte noire. Témoin des années post-indépendance du Mali, des soirées Yé-Yé, ami des fans de Jimi Hendrix et de James Brown, qui sont aujourd'hui en deuil. Avec une infinie tendresse pour ses clients et complices, il avait le don de voir en l'autre. De voir et de deviner ses désirs, ses rêves, ses regrets, et d'en extraire un cliché l'essence même d'un être, de ce qui fait un homme. La pause était chez lui un rituel, avec ses palabres, avec le choix des accessoires, parfois jusqu'au parfum. Un angle, le choix d'une position, un clin d'oeil complice, le sourire aussi , et, en une seconde, le portrait d'une vie était dans la boîte.
Malick et sa grande curiosité des autres. Sa soif de connaître ses visiteurs, étonnés de tant de modestie chez ce grand artiste. Malick et la beauté des femmes non encore voilées. Malick et le Chasseur, frère dans la quête des esprits. Malick et le fier cow-boy à Mobylette. L'Afrique, Bamako, par et pour ceux qui la font, loin du voyeurisme. Tous avaient leur place dans son Studio, du musicien au paysan, des soeurs jumelles aux "apprentis fumeurs", venus de loin pour se faire tirer le portrait avec leur première cigarette, étonnés de leur propre audace. 
Adieu Malick, passionné des autres, de ses frères, de l'Autre dans son plus grand respect.

Olivier Sultan