Mailing List, soyez informés !

20 MAI - 31 JUILLET 2005
Prolongation jusqu’au 30/09/2005

Francis ARTICLAUT
Luis BASTO
Berry BICKLE
Joe BIG-BIG
Chikonzero CHAZUNGUZA
Soly CISSÉ
Bruce CLARKE
Jean DEPARA
Raymond DEPARDON
Pape Teigne DIOUF
Calvin DONDO
Samuel FOSSO
Tapfuma GUTSA
Guy HERSANT
Richard JACK
William KENTRIDGE
Bodys Isek KINGELEZ
Catherine LAURENT
MOKÉ
Ernest PIGNON-ERNEST
Malick SIDIBÉ
TCHIF
Barthélémy TOGUO
 

AFRICA URBIS
Perspectives Urbaines :

Le MUSÉE DES ARTS DERNIERS présente Africa Urbis Perspectives Urbaines du 20 mai au 30 sptembre 2005.
Africa Urbis est une exposition réflexion, un parcours au cœur des grandes métropoles africaines à travers le regard de 23 artistes africains et occidentaux, reconnus ou prometteurs.
Cet événement s'inscrit dans la continuité de la démarche amorcée avec l'exposition « Les Afriques » : offrir une autre vision de la création africaine, actuellement en plein renouveau.
Les artistes africains d'aujourd'hui s'approprient les techniques contemporaines (vidéo, photo, installation, performance) et opèrent un mouvement constant entre leur continent et l'occident, rencontrant ainsi un nouveau public international.
L'engagement, dans tous les sens du terme, est le fil conducteur de cette exposition.
L'engagement politique et artistique d'Ernest Pignon-Ernest, de la lutte anti-apartheid des années 70 à l'action contre le Sida aujourd'hui.
L'engagement, entre provocation et humour, de Barthélémy Toguo, ou celui de Willian Kentridge contre les fantômes persistants de l'Apartheid.
L'engagement esthétique et « nomade » de Raymond Depardon, du Caire à Addis Abeba.
La vision fantasmagorique d'une ville africaine futuriste selon Bodys Issek Kingelez ou celle de Samuel Fosso en Chef Ubuesque.
Regards drôles et souvent incisifs, sans complaisance, témoin de la dualité de l'Afrique, une Afrique qui se débat avec l'énergie du désespoir.

23 artistes, 13 métropoles
23 plasticiens dont les œuvres jouent le rôle de « guides » subversifs et nous font découvrir un éventail de perceptions de la ville africaine.
A la pointe des asrations démocratiques dans un continent souvent dominé par la corruption et la dictature, ces artistes sont parfois plus à même de relayer des messages qui seraient par ailleurs cpiertainement censurés .


Regards d'artistes sur les métropoles, lieux de cristallisation des aspirations politiques et des frustrations économiques, lieux de projections et de fantasmes.
L'urbain est en définitive vécu comme un espace syncrétique. Sa capacité à absorber les différents modes de vie, de cultures et son caractère cosmopolite font de la ville africaine un lieu essentiel d'échange, d'intégration mais aussi le reflet des disparités sociales et identitaires.

Notre propos n'est pas ici l'exhaustivité, ni même la géographie d'un « carnet de voyage » », mais plutôt d'accompagner des artistes contemporains dans la redéfinition constante de leur identité et de celle de leurs villes, que ces dernières soient d' »origine » ou d ‘ »adoption ».

Ainsi, l'artiste camerounais Barthélémy TOGUO, exposé récemment au Palais de Tokyo à Paris proposera une installation inédite pour Africa Urbis, intitulée « Head above water 2 »
L'artiste zimbawéenne Berry BICKLE présentera une installation vidéo sur la vie dans les townships en Afrique Australe.