anderson suite

Anderson Mukomberanwa (1968 - 2002)

Fils du célèbre sculpteur Nicholas Mukomberanwa, Anderson est né en 1968 à Harare (Zimbabwe). Après avoir obtenu un diplôme d’ingénieur, il choisit (contre l’avis de son père) de s’engager dans la sculpture. Anderson tire partie de la matière brute issue du martèlement de la pierre: masses impénétrables d’où surgissent, pris et comme enfermés dans le cocon de la roche brute, des fragments, pieds, mains ou visages de couples inextricablement entrelacés: amoureux, mères et enfants, soeurs, les corps s’enchevêtrent et ne s’appartiennent plus. Après la série d’ “Ibis” saillant la roche brute, pleins d’humour et de poésie, Anderson s’achemine aujourd’hui vers un travail de la matière encore différent: le corp s’érige, fendu tout le long de grandes saillies de pierre polie, les outils empreintent la surface de signatures calligraphiques. De l’aveu même d’Anderson, la reconnaissance de son identité artistique, la réappropriation de son nom propre - celui du père célèbre- ont engagé plus encore son champ d’investigation artistique. Plusieurs expositions individuelles, notamment aux Etats-Unis et à Paris, lui ont été consacrées. En écho à son oeuvre sculptée, Anderson Mukomberanwa peint, et grave également des stèles plates de serpentine qu’il utilise en lithographie.