Henry Munyradzi

Né en 1931, Henry Munyaradzi a été successivement gardien de troupeau, aide-menuisier et ouvrier agricole dans une grande plantation de tabac dans la région de Guruve au nord du Zimbabwe.

En 1967, il découvre la communauté de Tengenenge, un an après que Tom Blomefield l’ait créée. Fasciné par la sculpture de la serpentine, il y restera jusqu’en 1975, l’universalité de son style faisant rapidement de lui l’un des artistes « shona » les plus importants du mouvement. Dès les années 70, son travail est exposé à Paris au musée d’art moderne et au musée Rodin ainsi qu’à Londres, New York par d’autres galeries à travers le monde.